Conférence de François Héran

CollFr Heran thumbnailLes divisions de l'Europe face au défi des migrations | VIDÉO

Cycle « Collège de France »

21.05.2019, 19h00 | Mégaron-Palais de la musique d’Athènes

La cruciale question de la pression migratoire, qui a révélé, ces derniers temps, les profondes divisions de l’Europe est le sujet de la deuxième conférence organisée dans le cadre du cycle Collège de France, partenariat entre le Mégaron-Palais de la musique et l’Institut français de Grèce.

De 2015 à 2018, l’Union européenne a reçu 3 250 000 demandes d’asile contre 1 200 000 dans les quatre années précédentes. Mais cet afflux considérable de demandes a reçu des réponses extrêmement variables d’un pays à l’autre. Un bilan chiffré des protections accordées aux demandeurs de refuge doit tenir compte de la population et de la richesse des pays d’accueil. En s’appuyant sur ce bilan, François Héran décrira l’ampleur des inégalités de traitement d’un pays à l’autre et tentera d’en expliquer les raisons profondes, qu’elles soient géographiques, historiques ou politiques. Il replacera la migration de refuge dans l’ensemble des courants migratoires et s’interrogera sur les causes et les conséquences des politiques migratoires en Europe.

François Héran a accompli toute sa carrière de chercheur à l’INED (Institut national d’études démographiques) et à l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques). En 1999, il a été nommé à la tête de l’INED qu’il a dirigé pendant plus de dix ans. De 2008 à 2012, il a présidé la European Association for Population Studies. De 2014 à 2016, il a dirigé le département des Sciences humaines et sociales à l’ANR (Agence nationale de la recherche). Fin 2010, il reçoit le prix Descartes-Huygens décerné pour l’ensemble de son œuvre par l’Académie royale des Sciences des Pays-Bas.

Au cours de sa carrière, François Héran a enseigné la statistique appliquée, la démographie et la sociologie, notamment à l’ENSAE (École nationale de la statistique et de l’administration économique), à l’EHESS et à Sciences Po. En juin 2017, il est élu professeur au Collège de France sur la chaire « Migrations et sociétés », nouvellement créée. Il occupe la chaire depuis janvier 2018, tout en dirigeant l’Institut « Convergences Migrations » qu’il a créé. Cet institut pluridisciplinaire vise à rassembler une masse critique de chercheurs jusqu’ici dispersés, issus de plusieurs disciplines et s’intéressant aux migrations de tous temps et de tous continents (www.icmigrations.fr).

Modération : Prof. Despina Papadopoulou, Présidente du département des Politiques Sociales, Université de Panteion

Entrée libre, avec coupons de priorité | traduction simultanée www.megaron.gr